L’effet inattendu d’écouter des gens se jeter des fleurs

On pourrait croire qu’écouter quelqu’un se jeter des fleurs, être narcissique et se vanter de ce dont il est fier nous énerverait, nous rendrait jaloux, ou nous ferait déprimer. Eh bien, aujourd’hui, j’ai découvert que cela peut générer d’autres émotions, beaucoup plus positives.

Je suis tombée sur un forum, « Narcisse sort du placard« , créé sur Madmoizelle.com. Les personnes ne viennent pas y exposer leurs problèmes et leurs doutes comme sur la majorité des forums qui existent sur le net (sans parler des innombrables émissions télé pour régler ses problèmes avec ses voisins, sa famille, des inconnus, soi-même, etc), mais viennent dire ce qu’elles aiment chez elles et ce dont elles sont fières. Là-bas, on a le droit de se vanter en toute liberté, et d’exposer les raisons pour lesquelles on se « kiffe ».

Au fil de ma lecture des commentaires, je me suis surprise à sourire et à me sentir inspirée. Les personnes qui écrivent expliquent ce qu’elles aiment de leur physique, de leur personnalité, de leur talent, de ce qu’elles ont accompli. Ca sort du coeur, c’est authentique, et, contrairement à ce que l’on pourrait penser: c’est humble. Sur ce forum, je ne vois pas des gens qui se « vantent », mais des personnes qui montrent qu’il y a mille et une raisons de s’aimer; que l’ont peut être conscient de ses défauts mais aussi de ses qualités. Je crois que reconnaître ce dont on peut être fier est quelque chose qui rend heureux, et que le partager est inspirant. Cela donne envie de se poser la question « Et moi, quelles sont mes qualités? »

Je vais recroiser l’idée de ce forum avec une vidéo du blogueur Olivier Roland, qui présente trois moyens simples d’être plus heureux, basés sur des recherches scientifiques*:

  • Tous les matins, écrire trois choses pour lesquelles on a de la gratitude. Cela permet de se rendre compte de ce que l’on a et qui nous rend heureux.
  • Tous les soirs, écrire deux qualités dont on a fait preuve. Cela permet de se rendre compte de ses qualités.
  • Tous les soirs, écrire trois belles choses qui se sont passées dans la journée. Cela permet de se rendre compte de toutes les petites choses qui nous procurent du bonheur tous les jours.

En plus du fait de réaliser tout cela, ces « exercices » mettent le cerveau dans une dynamique positive de recherche de ce qui nous rend heureux.

Je trouve que, de manière générale en France, il est mal perçu de s’exprimer publiquement sur ce sujet. Pourtant, on nous dit aussi qu’il est important de dire à ses enfants qu’on les aime, ou à ses collègues/subordonnés qu’ils ont fait du bon travail. Comme si autrui avait le droit de s’exprimer sur les qualités des autres, mais que l’on n’avait pas soi-même le droit de s’exprimer sur ses propres qualités (sauf en entretien d’embauche).

Personnellement, il y a deux personnes avec qui je discute très librement de ce que j’aime chez moi:

  • ma maman: car elle est à l’écoute, que je sais qu’elle ne me jugera jamais, et aussi parce que ce que je suis a largement été influencé par mes parents et l’éducation qu’ils m’ont donnée
  • moi-même: j’écris tous les jours dans un journal, en décrivant mon ressenti par rapport à certains événements, mais c’est aussi là que je me lâche pour dire ce que j’aime chez moi, car je sais aussi que le futur moi qui relira ces mots ne me jugera pas, mais y verra juste l’état d’esprit que je pouvais avoir à une époque donnée

Et je dois avouer que ce contact avec ce qui me rend heureuse, que ce soit interne (provenant de moi) ou externe (provenant des autres), me garde dans un état d’esprit très positif.

Et vous, qu’aimez-vous chez vous? Pour quoi êtes-vous reconnaissant? Je serais très heureuse de lire cela dans les commentaires.

 

Pour donner l’exemple, je me lance :

J’aime le fait d’être une personne dynamique, proactive et entreprenante. Quand quelque chose m’intéresse, j’y vais à fond. J’apprécie que ma détermination donne envie à d’autres de me suivre (mes amis principalement).

Même si cela a son lot de difficultés, j’aime être une personne entière et passionée, qui a beaucoup à donner.

Je m’estime chanceuse d’avoir eu des facilités à l’école et dans d’autres domaines.

Je suis reconnaissante de l’éducation de mes parents, qui m’a appris à agir de manière responsable, et à être une personne honnête et intègre, avec de grands principes. Je leur suis aussi reconnaissante de m’avoir donné un prénom (Isis) qui m’apporte beaucoup de compliments alors même que je n’y suis pour rien. Je suis plutôt satisfaite de mon physique, avec lequel je me sens relativement bien. Je lui trouve des imperfections mais j’apprécie l’idée de ne pas être un standard de beauté et d’avoir ma beauté à moi.

Même si je sais que cela arrivera un jour, je suis reconnaissante de n’avoir encore jamais perdu quelqu’un qui m’était très cher.

Enfin, je suis reconnaissante d’avoir toujours pu faire mes propres choix qui font que je suis heureuse dans ma vie.

 

*Les références scientifiques en question:

– « Counting blessings versus burdens: an experimental investigation of gratitude and subjective well-being in daily life. », de Emmons et McCullough http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12…
– « Mind-set matters: exercise and the placebo effect », Crum et Langer, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :